Le membre fantome…

5 février 2013 par Frank Laisser une réponse »
Plus de place au membre fantome en expedition... Action, réaction...

Plus de place au membre fantome en expedition... Action, réaction...

Qui n’a pas entendu parler des membres fantômes chez les personnes amputées ! Ma réflexion sur ce sujet n’est pas médicale, ni théorique mais issue d’une expérience de trente années d’amputation. Pour essayer d’expliquer avec mes maux et sensation, imaginez une ampoule qui a été arrachée de sa douille. En son absence il n’y a plus de lumière pourtant le courant arrive toujours. Notre bout a été ôté cependant des nerfs alimentés par notre cerveau lui donnent encore des infos, je suppose que c’est cela qui nous provoque ces souffrances temporaires mais violentes. Je me souviens d’un vieux monsieur qui avait perdu sa jambe dans les tranchée de Verdun en 14-18, je venais à peine d’être amputé et lui avait posé la question du membre fantôme. Sa réponse m’avait affligée : Tu t’habitueras à la douleur !!! Trente ans après j’ai enfin compris ce qu’il voulait me dire maladroitement à l’époque. Régulièrement j’ai ces douleurs fantômes mais je ne leur donne pas la place qu’elles voudraient avoir. L’expérience m’a démontré une chose incroyable sur la capacité de notre cerveau à gérer les douleurs, à les rendre importantes ou pas. Pourquoi, quand je suis en expédition engagée, où ma vie est en jeu, je n’en souffre jamais ? Pourquoi, quand j’ai chaussé mes pantoufles avec tout le p’tit confort qui va avec au moindre changement de temps je saute au plafond ? Facile à comprendre, le cerveau a des priorités, quand je suis en survie extrême il est  concentré sur le basique ; vivre coûte que coûte ; sur mon bateau je suis en mode relâche et là je subis les décharges électriques. Un moyen d’apaisement que j’ai découvert est l’auto massage appelé plus scientifiquement la digipuncture. Il ne faut pas hésiter à laisser courir ses mains sur son moignon et à trouver les points de compressions qui vont le soulager. Les huiles essentielles sont aussi très bénéfiques, mais certains auront des réactions allergiques donc je n’en conseillerai aucune, à vous de trouver les meilleures. La respiration est guérisseuse, elle apaise bien des maux et par divers moyen il est facile d’être initié : yoga, tai chi…  Bien sur les antalgiques, antiépileptiques, antidépresseur et sédatifs sont à définitivement proscrire. Si vous désirez pousser plus loin l’apaisement, il y a le massage fantôme ! Non, rassurez-vous, je n’ai pas mangé de champignons toxiques ! Notre flux énergétique irradie notre corps et même si un bout manque à l’appel il est là ! Toujours dans mes expériences, je me souviens que pendant mon hospitalisation, une amie à mes parents  s’était assise pendant mon sommeil à l’endroit précis où il me manquait le pied, je me réveillais en sursaut, mettant mal à l’aise les personnes présentes. Une étude récente à prouver que les massages subjectifs du membre manquant étaient bénéfiques pour apaiser cette pathologie. (Article du magazine trimestriel Inexploré du mois de avril-mai-juin 2012). De l’écrire je sens mon feu gros orteil qui remue dans tous les sens pour se manifester du bon vieux temps, il y a déjà trente ans.

Si vous aussi vous avez des trucs et astuces sur ce sujet, n’hésitez pas à laisser vos expériences sur ce blog qui est moins éphémère que facebook, elles deviendraient des informations fantômes !!!

10 commentaires

  1. kiki dit :

    merci franck va falloir que j’essaie tt ça moi aussi car ras le bol des douleurs fantomes

  2. Jack dit :

    Salut Frank,

    Moi je viens tout juste de me faire amputer tibial et ces sensations étranges du membre « défunt » sont vraiment blizzard! sentir la couette qui vous frotte les orteilles, ou encore des fourmillements dans le talon c’est étrange mais « supportable », par contre les décharges électriques qui font trembler très fortement le moignon, là c’est vraiment très désagréable. Pour y remédié on m’a mis sous  » LYRICA » et ça s’est arrêté (pour l’instant).
    Avant l’amputation j’avais commencé une thérapie par l’hypnose avec un psychologue du CHU de BREST pour traiter les douleurs chroniques, et je pense que ça peux fonctionner pour enlever les douleurs passées ainsi que les douleurs fantômes pour effacer tout ça de la mémoire, donc je vais essayer ce « traitement » plutôt que de continuer les traitements médicamenteux nocifs. Alors un peu de « soffro » une belle vue sur la mer et tout disparait 😉 et ne pas toujours écouter son corps du moins ce que notre cerveau voudrai nous transmettre.

  3. Myriam dit :

    Amputée depuis l’age de 3 ans ( j’en ai 41) je ne souffre plus de ces sensations douloureuses dites fantôme grace à différentes choses.. j’ai vu une magnétiseuse qui m’a rétablis les énergies .. j’ai pris aussi en homéopathie du bellis perennis, maintenant j’ai banni les produits laitiers venant de la vache , ceux ci me provoquait des douleurs d’arthrose et comme le moignon gonflait y a qq soucis pour rentrer dans la prothèse…bon courage à vous!

  4. Franck Festor dit :

    C’est sur que vue comme cela, on voit une patte et pas le reste. C’est « fantomastiquement » flippant . Les douleurs fantômes sont normales. Elles ne sont que des informations qui viennent de notre cerveau et diffusé par les nerfs au moignon. Plusieurs facteurs peuvent les déclencher et notamment, la fatigue et le stress. Donc, premier impératif, c’est de prendre le temps de se reposer et de se ressourcer. Les énergies ne peuvent être positives que si notre corps est suffisamment reposé et détendu. Le sport, le travail sur soit même pour apprendre à mieux se connaitre permette d’en diminuer les effets. Les médications traditionnelles tel que la morphine ne servent à rien et je dirai même que cela aggrave le processus. Cela couvre la douleur ou la gène et pourtant dès que l’on arrête, les membres fantômes réapparaissent. De plus il y a un risque de dépendance médicamenteuse. Mieux vaut privilégié la relaxation, la maitrise de sa respiration. Chacun sa façon de vivre mais il faut bien prendre conscience qu’un moignon vit au travers de ce que vous êtes. Si l’on boit de l’alcool, que l’on fume et que l’on n’a pas une hygiène de vie alimentaire et sportive correct, on prend des risques de plus facilement déclencher des problèmes sur le moignon. J’en sais quelques choses car j’ai testé aussi bien les travers que le bon. Sport, alimentation, repos et élimination du stress me semblent les solutions les mieux adaptés.

  5. Laetitia dit :

    J’ai beaucoup souffert au début parce que je ne savais pas si c’était normal, j’avais des crampes entre les orteils alors qu’il n’y en avait plus, sensations bizarres mais les douleurs étaient bien réelles, à présent c’est rare que j’en ai, je fais souvent des massages du moignon avec des huiles essentielles.

  6. Anne dit :

    A l’hôpital de rééducation fonctionnelle dans lequel j’ai séjourné quelques mois, on pratiquait le massage sur moignon avec des pinceaux fins.

  7. Champion pascal dit :

    Salut Frank j’étais la aussi quand tu t’ai fait tatoué un dauphin sur la poitrine je crois . J’ai parcouru ton blog, belle victoire sur la vie félicitation

  8. Babeth dit :

    Il n’y aurait pas ces douleurs fantômes qui sont pertinemment là toutes les nuits ce serait « super ». J’ai remarqué en massant le bas du dos côté amputation, cela se dissipe un peu, mais au bout d’un moment ça reviens.

  9. Sandrine dit :

    Salut à tous j ai été amputé à l âge de 20 ans et jusque là ca pouvait aller et la maintenant j ai 45 ans voilà que cela recommence cela fait des nuits que je ne dors pas à faire les cent pas dans la maison le médecin viens de me donner du dulyriac 150 mg mais à vous entre je sais pas quoi faire je suis de Montauban 82 si quelqu’un connait un bon ( guérisseur ou autre ) merci de me repondre

  10. ROUARD dit :

    Bonjour je suis magnétiseur et je peux vous dire que les douleurs fantômes disparaissent en faisant quelques passes au dessus de l amputation et sans aucun médicament . Bonne soirée cordialement .

Laisser un commentaire