Stage de plongée Bout de Vie 2009 – Thalassa n°1465

7 janvier 2010

Laboratoire Cinecim – Tél. : 01 44 49 61 30

[zdvideo]http://www.boutdevie.org/wp-content/videos_niko/thalassa.avi.flv[/zdvideo]

Stage 2009 – Lavezzi

1 janvier 2010

Toutes les photos du stage 2009 sur le site de notre photographe Teddy Seguin.

« U best Offu » le dernier album du groupe insulaire I Mantini…

26 novembre 2009

029
Ça y est il l’ont fait!

Le nouvel album du groupe I Mantini est dans les bacs…

Parrains du premier jour de l’association que je préside Daniel et José sont toujours là où il faut et quand il faut.

Je les connaissais seulement par la radio et un jour je les ai croisé, de fil en aiguille ils acceptent d’animer une soirée pour clôturer le premier stage de plongée de Bout de vie. Après leur tour de chant devant 250 personnes on se retrouve devant un verre à discuter de nos bouts de vie. Ils me demandent comment m’est venue l’idée de l’association, je leur raconte mon voyage de 4 ans autour de la méditerranée sur mon petit Cabochard, les rencontres que j’y ai fait et ce retour catastrophique avec une explosion atomique que je prend dans la gueule, un divorce et une trahison par tout mes soi disant proche. Quand tout au long de la journée on essai de te faire croire que tu n’est qu’une merde un moins que rien et « ben » le Cabochard que je suis à fait le contraire comme d’hab. Et me voilà lancé dans la croisade Bout de vie…

Daniel ne dira rien mais enregistre les moindres détails de mes propos et l’hiver d’après pendant le festival du rire de Porto-Vecchio ils me demandent de venir absolument dans la grande salle où ils répètent. Je m’assois sans trop rien comprendre! Il balance la musique!

Ci aghju vistu… Une balade en langue Corse qui raconte mon histoire. Je suis scotché, le trop plein d’émotion, je craque, je m’en fou je suis dans le noir!

Quelques semaines plus tard le single est dans les bacs, la totalité de la vente reversée à Bout de vie.

Depuis chaque année à chaque fin de stage de plongée ils viennent en toute simplicité avec leur guitares, ils arrivent même à faire chanter quelques stagiaires. Depuis quelques jours ils viennent de sortir leur nouvel album « U best offu », un mélange de musique corse poignante et de plagiat très connu sur une actualité insulaire souvent décapante. Allez sur leur site et commandez leur album vous ne serez absolument pas déçu. http://imantini.com/

Je vous recommande entre autre « Bruler la Paillote » écoutez l’extrait

A prestu cari amici

Vivre le bonheur…

20 octobre 2009

028
Lou Anne en stage de sieste !

Depuis le dernier Thalassa les messages ne cessent d’arriver et à chaque fois les gens ont noté la joie de vivre que dégageaient ces enfants.

Comme vous, je prends de temps en temps des nouvelles du monde…

De catastrophe en désastre notre monde avance, sommes nous devenu non voyants ?

On parle de faire une loi pour payer les enfants qui seront assidus à l’école.

25 suicides dans une entreprise nationale parce que la direction est dure avec les employés ?

La France fait partie des pays où l’on consomme le plus de tranquillisants !

On jette en moyenne 180 kilos de nourritures consommables par personne par an !

Les réserves d’eau potable diminuent de plus en plus chaque année…

Et on compte, on spécule, on achète, on vend.

Comme disait le grand « Jacques » on ne cause pas chez ces gens là on compte…

Les gamins que vous avez vu à l’antenne, la vie leur a enlevé une partie de leur corps mais ils rient, ils jouent, ils pensent comme des grands « hommes » parce qu’ils ont compris que l’essentiel c’était le moment présent, un claquement de doigt et on partait avec un billet sans retour.

J’ai l’impression que plus l’homme possède et plus il convoite et plus il est malheureux.

Savoir se contenter sans pour autant refuser d’avancer est l’équilibre de la vie.

Parfois on me lance : que l’on a le droit de se plaindre !

A l’aube de mes 45 années de vie avec tout ce qui va de noir et lumineux je suis convaincu que non.

Nous n’avons pas le droit de nous plaindre car nous n’avons pas le temps.

Certains croient tout acheter avec l’argent et le pouvoir mais rien ne vaut un sourire qui a été donné « gratuitement », une caresse parce que c’était le moment, un geste de soutien sans en attendre le moindre retour…

Tout ça se sont des rayons de soleil après une nuit polaire…

Si tous les matins de ma petite vie j’ai mille raisons d’être malheureux et une seule d’être heureux, je choisis celle d’être heureux.

Le bonheur selon la mascotte Jo Zef :

Le bonheur c’est comme une pile de crêpes qui bouche tout l’horizon tellement elle est haute…

A pluche !

L’homme est un apprenti…

12 octobre 2009

027

Dans mon bouquin mon pôte Alex m’a écrit cette pensée d’Alfred de Musset :

L’homme est un apprenti, la douleur est son maître, et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert.?

En voyant le Thalassa de vendredi on constate la force et l’énergie de tous les stagiaires, chacun a sa part de souffrances et d’injustices et le miracle de la vie fait que tout le monde réussi à trouver la petite étincelle pour allumer le grand feu de la vie.
J’ai été heureux de partager cette semaine avec vous et comme le symbolise cette photo « rien n’est impossible ».

Il ne faut pas oublier d’où on vient sans être passéiste et regarder le futur sans oublier que le plus important c’est l’instant présent.

Dans quelques mois je pars pour une longue aventure qui m’isolera longtemps, sachez que vos sourires m’accompagneront dans les moments difficiles.

Je continuerai la croisade Bout de vie car je crois que sur cette terre d’égoïstes et de nombrilistes les vraies valeurs sont, l’amour et le partage.
Tous le reste n’est qu’éphémère comme notre passage sur terre d’ailleurs.

Je vous embrasse tous et que votre chemin ne soit plus qu’un sentier de lumière qui à son tour éclairera les autres.

PS : Jo Zef s’est vu dans les bras de Louane dans le reportage ! Je vous explique pas comme il frime maintenant !!!

A pluche

Thalassa, ma vie à l’eau: Les coulisses du tournage…

10 octobre 2009

024

025

026

Les coulisses du tournage :

Bien sur il est difficile de résumer une semaine d’aventure dans un reportage de 21’, pour une minute à l’antenne c’est en moyenne une heure d’enregistrement. Le « deruschage » des images est un travail crève le cœur. Il faut éliminer des scènes et faire un condensé, se concentrer sur la trame du reportage et ne pas s’éloigner du synopsis pour éviter le « hors sujet ».

Fanny et Olivier ont bossé comme des fous pour donner leur meilleur et devant la commission de Thalassa qui valide les sujets il y a eu tout d’abord un refus du sujet qui paraissait trop long 26’, du coup la mort dans l’âme ils durent le réduire à 21’ et être accepté par le magazine de la mer.

Bien que le père de Fanny soit Georges Pernoud n’a pas facilité la tâche bien au contraire, c’était l’équipe de Thalassa qui devait accepter ou non le sujet. Etre la fille du grand boss fait qu’on attend l’exellence de sa part!

Voila c’est passé et bien passé.

J’attends vos commentaires vous les acteurs et vous les téléspectateurs.

Vous auriez pu voir aussi comment Jean-Luc su mettre de côté sa trouille de l’eau et se révéler un sacré plongeur, comment Valentin m’avait accompagné dans une mer très formée en kayak de mer pour traverser la passe nord des Lavezzi, comment Marianne était complice avec Neeta, comment le tour de voilier « Colleen » de Christophe avait subjugué l’équipage Bout de vie, comment Louane avait fait craquer Bixente alors qu’il grattait sa guitare rien que pour nous, comment Gunther et son équipe savaient nous régaler de repas dignes de grands restaurants, comment Corinne maman de Louane fondait en larme de joie en parlant par téléphone avec une maman qui a une petite fille dans le même cas de figure que sa fille et qui la rassurait sur l’avenir de sa « crevette », d’ailleurs tout le monde dans le cockpit avait du sel dans les yeux. Comment le vol en hélico au dessus des Bouches scotchait tout le monde, comment la bouillabaisse de Ange nous rassasiait, comment Neeta avec sa flûte traversière nous enchantait. Bref tous ça vous ne l’avez pas vu mais l’important soit que les stagiaires eux l’ai vécu.

Un grand merci à Fanny et Olivier qui ont su mettre à l’image beaucoup d’émotions et certainement amené une lumiére d’espoir au téléspectateurs toujours nombreux de Thalassa.

Au fait entre nous, cet été, le 1 Août, Fanny et Olivier se sont mariés !

Jo Zef , moi-même et toute l’équipe Bout de vie nous vous disons merci et beaucoup de bonheur…

Bises à tous et vive Bout de vie.

Merci pour l’avalanche de messages que reçoit l’association depuis hier soir.

A pluche .

Thalassa le magazine de la mer: Ma vie à l’eau…

7 octobre 2009

Depuis 2003 Bout de vie organise des stages de plongée sous marine en Corse du sud, Thalassa a filmé ce dernier, un reportage de 21′ qui n’est qu’un hymne à la vie.

Tous devant vos écrans vendredi soir et faîtes passer l’information autour de vous, un tel reportage est rare et le fait d’avoir un bon audimat sera l’une des maniéres d’en voir d’autres et de faire changer le regard des gens sur la « différence ».

Synopsis du reportage:

Ma vie à l’eau

Ils s’appellent Sandra, Valentin, Neeta, Louane, Stéphanie…

Pendant une semaine, sur un bateau au mouillage, au cœur des

îles Lavezzi en Corse; ils vont vivre ensemble et

apprendre la plongée sous-marine.

Un stage pas comme les autres pour des jeunes différents…

Improbable production présente

Ma Vie à l’Eau

Vendredi 9 octobre 20H35 sur Thalassa France 3

Réalisation Fanny Pernoud & Olivier Bonnet

Montage Pauline Decroix – Musique originale Fixi

FIFAD une grande famille

14 août 2009

022

023

David Max en action sous les caméras de Télé Suisse Italie et Jean Luc Sansonnens. Et si c’était ça le bonheur?

Nous avons visionné les 22 films préselectionnés et établi le palmarés qui sera diffusé au public samedi aprés midi.

Les débats ont été ouverts et aprés 1h30 de déliberation nous avons été d’accord sur les prix décernés.

Ce jeudi aprés midi m’était consacré et avant la diffusion du film, Marianne a organisé une initiation à l’escalade.

Bien sur des adhérents de Bout de vie présents ont pu frotter le carbone sur la paroi, David Max d’ailleurs nous a vite rejoint.

Aprés la diffusion du film Giramondu
http://videos.france5.fr/video/iLyROoafMYl8.html
Jean Philippe Rapp grand homme de télé a animé le débat avec le public et du coup Jean-Luc est venu parler du dernier stage à Bonifacio, Roger amputé tibial depuis peu et soixantenaire nous a raconté comment s’est déroulé sa course en montagne de 31 kilométres Sierre-Zinale, David est venu raconter son parcours d’homme « araigné » différent.

Bien sûr je ne pouvais pas passer à coté d’Alexandre Ahr qui depuis 3 ans est un pilier qui m’aide dans ma croisade pas si facile tous les jours.

Suite à cet échange David et Corinne feront partis du prochain stage de plongée.
Un beau moment d’échange de rencontre qui comme chaque année est une bouffée d’oxygéne.

A noter que l’équipe du FIFAD est une grande famille, leur sourire et professionalisme est à saluer.

La télé Suisse du Tessin a suivi cette belle aprés midi et pour ceux qui parlent italien retrouvez toutes ces belles images sur leur chaîne.

A pluche !

Départ des p’tits Suisses…

13 juillet 2009

021

Tout a un début et tout a une fin …

Les enfants de « courir ensemble » sont repartis chez eux aux pays des montagnes et des vaches violettes ( d’aprés Jo Zef).

Un moment de partage énorme et enrichissant, je suis trés fier de vous avoir croisé, vous êtes un peu comme des étoiles au milieu de la nuit.

Je sais que certains vont repartir en traitement dés demain, accrochez vous aux branches serrez les fesses et foncez.

Pour illustrer notre rencontre la « bouille » d’Océane la plus jeune du groupe et pourtant…

Un bout de philosophie…

Un jour un pélerin rencontre le XIV Daïa Lama et lui pose cette question :

Qu’est ce qui vous surprend le plus dans l’humanité?

Tenzin Gyatso lui repondit :

« Les hommes… parcequ’ils perdent leur santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé.

Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur ».

Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.

http://www.courirensemble.ch/

A pluche…

Le défi des étoiles…

11 juillet 2009

020Défi des étoiles !!!

Un poème, une histoire, une légende peut être ???

Rien de tout cela ou peut être un peu de tout ça !

Des enfants qui depuis le pays des montagnes rejoignent la Corse réunis par une énorme envie de vivre, un dragon nommé cancer les a cerné mais la lutte n’est pas gagnée ces enfants guerriers de la lumiére lui font des pieds de nez et pendant une semaine estivale croquent à pleine dent les joies du soleil mediterrannen.

Ce vendredi je les accueille dans mon « antre » et avec la complicité d’Olivier et Félix nous allons partager un bout de nos vies. Malgré un gros coup de vent d’Ouest nous rejoignons la base du parc marin de Pianottoli en bateau , un petit speech sur le fonctionnement de cette rèserve internationale et le barbecue ronronne pour un petit festin. La bonne humeur est au rendez vous, nous savons tous que nous sommes que de passage mais eux encore plus, je me lance sur une discution à baton rompu sur la vie et la mort, la souffrance et la peur de l’inconnu. A la différence de certains adultes ils ne fuient pas les questions ou les raisonnements bien au contraire, un film bref sur l’une de mes aventures et nous rejoignons la plage pour des exercices de respiration et d’ètirements musculaires. Dans les moments de souffrance ces gestes sont comme des rayons de lumiére. Chacun est trés attentif, rèceptif. Mes mots les touchent car je ne mets aucune censure je dis ce qui est trop souvent tabou « morphine, chimio, cancer » n’ayez pas peur car eux ne tremblent pas, vous ne connaissez pas et vous tremblez?
Dommage car du haut de leur jeune âge ils savent trés bien le gèrer.

Distinction des trois parties des poumons qui nous servent à respirer et on s’applique, on vide, on remplit, faire le vide pour mieux recevoir…

De là nous rejoignons un de mes « sanctuaires » cachés, de ce lieux qui restera notre secret je leur explique que chaque fois que je pars pour de grandes aventures c’est là ou je viens me ressourcer, dire au revoir à la Corse de mon coeur à la méditerrannée de ma naissance, le moment est solennel, chacun est à l’écoute du vent qui ne cesse de nous conter de belles et grandes aventures. Carole la leader du groupe sort de sa poche une voiturette d’enfant jaune, ce gamin n’est pas avec nous sur les cailloux mais là haut sur les nuages à jouer à cache cache avec des anges qui nous sourient.
Chacun prend le jouet dans sa main, chacun doit inventer sa propre prière, son propre aurevoir . Quelques part dans le maquis il sera caché comme une dernière offrande…

Ce soir nous sommes dans leur hotel pour un diner mais je ne sais pas ce qu’il m’attend !

Tous en coeur accompagnés de guitares ils me chantent une chanson qui me touche ènormement de Serge Reggiani : Ma libérté…

Je leur dis aurevoir et leur donne rendez vous dimanche soir pour le repas final…

Et dire que je pleurais de peine quand j’ai perdu ma jambe, ce soir c’est de joie

http://www.courirensemble.ch/spip.php?article208

Ps: Jo Zef a déserté le Cabochard pour rester avec Océane et ses amis jusqu’à dimanche !!!