Pour finir en beauté 2017

16 décembre 2017 par Frank Laisser une réponse »

 

Si 2017 n’est pas encore fini, il ne manque plus grand-chose pour rédiger une conclusion positive et constructive à ces 12 mois écoulés. En cette année ce n’est pas une page qui tourne mais bel et bien un livre qui se referme, à moi d’initier la rédaction du prochain. Par où pourrais-je bien commencer ?

 Mais avant le prologue, je vais revenir en arrière, cette année est teintée de séparations très douloureuses, très marquantes. La seule que je dévoilerais est le Cabochard qui est parti, le Cabochard n’est plus mon complice, je n’aurai jamais pu le croire, presque chaque matin j’ai du mal à le réaliser, un petit bateau en bois qui m’a permis de m’en sortir, presque 34 ans de vie commune et un voyage, au bout des horizons, qui m’a sauvé! Pourtant il était temps que l’on se sépare, il est entre de bonnes mains, à moi de l’accepter puisque ce fût mon choix réfléchi… Il y eut mes 3 mois au Groenland, un voyage initiatique, une expédition au bout de mes limites, une exploration d’un « moi » encore trop grand pour laisser place à l’essentiel, la vie. Des bivouacs tous plus beaux les uns que les autres, des journées de kayak qui m’ont glacé mes os à tous les niveaux, des tombes abandonnées qui m’ont fait comprendre l’importance de notre existence et des silences qui m’ont donné beaucoup de réponses à mes questions les plus profondes. Puis miracle de la vie, un village m’accueille, un hameau groenlandais bien au nord du cercle polaire qui devient un refuge, un bivouac de longue durée et une belle maison bleue qui devient la mienne. L’acte de vente m’a remué les tripes, même si la langue groenlandaise m’est toujours aussi inconnue. Puis le retour au pays des hommes qui parlent fort ; je n’ai rien dit, j’ai accepté, j’ai écouté ; je me suis écroulé. Dans ma chute, un peu de dégât, mais tomber n’est pas bien grave, il faut juste savoir se relever, c’est ce que je fais en ces premiers jours d’hiver. Mais au milieu de tout ça Bout de vie, ce fut une fois de plus, fort, beau, chaleureux. Un voyage sur les traces de Paul-Emile Victor, de la glace à l’infini, des chasseurs, des chiens de traineau et le Groenland comme dans les plus beaux livres d’exploration. Ces 4 jeunes, Elisa, Maxence, Ange-Paul et Rémi ont vécu une expérience inoubliable, ils sont devenus des découvreurs de limites. Comment oublier les nuits à bivouaquer sur la banquise, comment ne pas se souvenir de cette soupe de phoque qui réchauffait les mains meurtries par le froid, qui comblait les estomacs vidés par des journées de gladiateurs polaires. Quelle fierté de les voir accepter l’offrande de l’œil de phoque à gober ! Leur handicap ? Quel handicap !  Le stage de mer, après le départ de la Galiote à la retraite, me semblait vraiment difficile. Comment trouver un autre bateau charismatique pour offrir cette semaine de mer en Corse. Là encore un pur bonheur, le skipper du beau catamaran Nomade, Christophe, fût l’alchimiste de cette belle croisière, je me souviens encore des sourires entre un bord tiré et une grillade de poissons péchés la veille. Il y eu aussi la semaine vélo des Cols et des écoles, des éclopés qui gravissent les montagnes Corses pour aller à la rencontre des scolaires, le partage est une huile essentielle de la vie. Les stages de survie sont aussi de sacrés expériences de partage. Le maquis est un déshabilleur de principe, un démaquilleur de paraitre, au bout de 4 jours de baroude les âmes sont plus blanches, plus lumineuse même si les ongles sont noirs, si les affaires ont la fragrance d’un bon fumet de feu de bois. Il y eu aussi toutes ces rencontres dans les festivals d’aventure, les écoles, les télés, les radios, comme une croisade pacifique sur la force de la différence. Il eut aussi cette médaille rouge remise par mon Fratellu Bixente, Dume était juste en face pour savoir qui de nous deux allait avoir en premier les yeux assortis à la couleur de la breloque ! C’est fou je ne m’en rappelle plus ! Et puis pleins d’autres choses, plus personnelles mais toute aussi forte et vous les fidèles, ceux qui ne lâchent rien, vous qui me soutenez, qui me portez, vous le savez, vous êtes ma force. Alors doucement 2017 tire sa révérence, sur le bout de la prothèse je vais tenter d’écrire un nouveau livre, de nouvelles histoires, je sais déjà que vous en faîtes partit. Les chapitres se dessinent déjà, aventure, rencontre, partage, écoute, différence, amour, tendresse et peut-être même une petite fée au milieu de tout ça pour donner un peu une atmosphère d’un conte à la Harry Potter, c’est Jo Zef qui m’a soufflé l’idée ! N’oubliez pas que Noel est la fête de la lumière qui revient, alors ouvrez vos cœurs et laissez jaillir cette petite flamme qui guidera celui qui est blessé, celui qui n’a plus la force d’avancer, n’ayons plus peur de la différence, n’ayons plus peur des autres. Pourquoi voir toujours ce qui ne va pas, voyons ce qui est beau, ce qui fait grandir, ce qui nous rend encore plus Femme et Homme libre… Passez de bonne fête et que Dieu vous prothèse !

20 commentaires

  1. Marina dit :

    Même si je sais que tu n’aimes pas les qualificatifs à ton égard, je vais te le dire avec toute simplicité. Tu es un Guerrier de la Lumière. Respect

  2. Gaelle dit :

    Une vie en or avec un coeur énorme, vous êtes un monument de bonté et de tendresse, bravo et chapeau bas l’artiste.

  3. Helene dit :

    Je me souviens de ce Cabochard au Lavezzi on osé pas vous déranger on sentait l’homme libre rêveur, quel parcours

  4. Marc dit :

    Je sais que tu n’aime pas la fin d’année mais sache que tu n’es pas seul on a besoin de toi Freeman

  5. danielle dit :

    Vous m’inspirez la Liberté, je crois que c’est ce qu’il y a de plus précieux à notre époque, remettez vous bien vous êtes un Roc

  6. Charline dit :

    Ma résolution cette année sera de vous rencontrer, vous m’inspirez trop. Bonne fête et bise à joseph

  7. Amandine dit :

    Force et tendresse tout un programme, un vrai Freeman. Bisous des Pyrénées

  8. Cathy de l'Ain dit :

    Bonnes fêtes de fin d’année à toi aussi Frank. Embrasse bien Zo Zef qui doit attendre le père noël impatiemment ! Biz à tous les deux.

  9. Martine leroy dit :

    Tu es hors du commun Franck ! C’est inestimable tout ce que tu peux faire !
    Hé oui ! Quel souvenir ce Cabochard que j’ai connu dans le petit port de Port Vendres un jour du mois d’aout!!
    Tu es formidable ! Et je connais très bien ton petit coin de bonheur des Lavezzi.bonne continuation pour tous tes rêves ….

  10. Barbata dit :

    Beau résumé de cette année 2017…hate de te lire,Freeman Frank

  11. Dolfinu dit :

    A te lire on à l’impression que tu as mille vies, pourtant tu accomplis toutes ces choses avec ton énergie et cette énergie tu la transmet. Tu es a Kind man…. Je t’embrasse…

  12. Brigitte B Marcozzi dit :

    Dans l’écriture, la main parle ; dans la lecture les yeux entendent les paroles (sic). Nous attendons ton bouquin, heureux de nous en imprégner. Gros bisous et bonne continuation ….

  13. Monguia dit :

    Bonne fête à toi aussi.
    Une grosse pensée en cette fin d année pour notre douce Amelie.
    Bises à tous .

  14. popeye cursinu des mers dit :

    Message de JO ZEF
    N ayant pas été livré en crêpes au Groenland sous prétexte que le père noël était en RTT , catapultage de crêpes a partir du porte avion CDG (bateau charles de GROLAND ) sur chambre de Jo Zef coordonnées X69 Y69

  15. marie dit :

    Que cette lumière que tu nous envoies , te sois renvoyée, à juste titre … et surtout qu’elle réchauffe « ta belle âme pure » qui veille en toi et qui fera que tu iras toujours de l’avant malgré les embûches ! n’oublies jamais que tu es une belle personne et ça, rien ni changera de ton vivant … et même au delà … Merci, Merci, et encore Merci …
    Beijinhos de Marie Tout Court 😉

  16. isabelle dit :

    Je viens de recevoir votre livre, quelle vie, votre parcours est inspirant, vraiment chapeau bas. Bonne fête

  17. Jennifer dit :

    Depuis cet été je suis abonné à ton blog et à chaque fois je suis sans voix, c’est fou comme tu es positif, j’aimerai un jour te rencontrer, cela serait un super cadeau. Grosses bises Freeman

  18. Liame dit :

    Une vie sur une jambe, mais un coeur comme 10, très admirative. Bisous depuis la Nouvelle-Calédonie. Si tu viens sur mon île je me ferai un honneur de te faire visiter mes coins de paradis.

  19. Maéva dit :

    Bonne année Freeman que la paix et l’amour t’accompagnent encore longtemps, comment ne pas t’aimer. Bisous

  20. marie dit :

    Que cette nouvelle année qui se profile à l’horizon soit porteuse de joie, de bonheur, de douceur, d’amour et surtout de partage 😉
    Tous mes vœux à l’équipe de Bout de Vie !
    Et un joyeux anniversaire à toi Frank … un peu en retard … je sais que c’est le 31.12 … juste pas d’ordi ce jour là 😉
    bisous chaleureux à tous

Laisser un commentaire